© Frédéric Huijbregts

------------------------------------------------------------------------------------------------------
La porte | 2010
------------------------------------------------------------------------------------------------------
Obsidienne, écran LCD modifié, médium et hêtre laqué.
15 x 9 x 3 cm. / 35 x 28 x 40 cm.
------------------------------------------------------------------------------------------------------
Edition par Cub-ar de 8 pièces numérotées, dans le cadre de l'exposition : Un regard d'Obsidienne
Galerie Pierre-Alain Challier, Paris.

(Mathilde Brétillot, Roland Daraspe, Marion Fillancq, Olivier Gagnère, Christian Ghion, Tetsuo Harada, Arik Levy, Patrick Nadeau, Elie Papiernik, Nestor Perkal, Sylvain Rieu-Piquet, Jean-Baptiste Sibertin-Blanc, et Flavien Théry)

------------------------------------------------------------------------------------------------------

L'obsidienne était utilisée par les aztèques pour fabriquer d'obscurs miroirs dédiés aux pratiques de l'art divinatoire. Peut-être est-ce la raison pour laquelle elle symbolise le passage entre deux mondes...

Ici, la pierre est mise en lumière, comme pour mieux sonder ses mystères.
Objet de fascination, elle ouvre alors une vue sur une dimension cachée,
un univers parallèle qu'elle semble contenir,
concentrant l'espace dans son volume fini.

------------------------------------------------------------------------------------------------------

Portfolio de l'exposition Un regard d'Obsidienne sur luxuryculture.com